7 — Le pont Charles

Pont Charles

Pont Charles depuis le Château – Prague

Une légende prétend que c’est là qu’un voyageur à découvert un trésor se trouvant sous sa maison, là-bas, bien au-delà du regard, de l’horizon. La rencontre de l’incrédule immobile et du rêveur qui est venu a offert à ce dernier la clef de ce paradoxe.

Sur ce pont l’imaginaire impose une nuit froide dont le brouillard est l’acteur principal. Dans ce brouillard tant de fantômes. Ceux de Kafka, de Kapek, ceux du Golem ou du rabbin Löwe marchent du pas mal assuré de ceux qui savent ne plus être.

Sous ce pont l’éternel dialogue de la pierre et de la rivière se mue en d’impossibles combats sans morts ni blessé, sans vainqueur ni vaincu, sans rire ni pleure. Les mouettes en sont les moqueuses et arrogantes chroniqueuses. Au-dessus du pont, noir et orgueilleux, sublime et terrifiant, le château impose sa puissance, séduit, domine tout et tous. Mais le pont, lien entre la ville et le pouvoir l’ignore, le méprise.

Avant le pont, il y a son fantasme. Ce fantasme né de livres, de rêves, de films, de pures inventions. Après le pont, il y a toujours cela, mais aussi des perspectives, des sons, des odeurs, des bruits nouveaux et uniques.

La main se laisse aller à caresser la pierre. Le pont semble ronronner, se laisser faire, mais il vous capture. Il tente même de vous faire croire que vous le dominez pour mieux vous attraper. Puis il guidera vos pas. Il les fera résonner sur ce pavé pour mieux se les approprier. Il les dégustera, les ajoutera à sa collection et les écoutera, parfois, pour son plaisir. Sauf quand il neige, comment résister à ce silence feutré, même vide, il résonne de pas.

Si vous traversez vers la château, l’initiation commence, mais je vous laisse à cette découverte. Si vous traversez vers la ville, Prague vous sourira, de ce sourire qui hante les rêves. Elle sait que vous êtes son esclave.

Publicités

12 réflexions sur “7 — Le pont Charles

  1. Je t’attendais le 4, te voilà le premier,avec ce billet plein de charme avec son brouillard piégeux.
    Bravo!

  2. Très beau Praha . J’y suis allé par le Comité d’Entreprise un week-end en 1979. C’était derrière le rideau de fer et tout c’était une ambiance étrange très rigolote pour un européen de l’ouest .
    Pour eux moins il m’a semblé.

    • En 89 j’ai voulu aller à Berlin, mais je faisais mon service militaire et le général dont je dépendais quand il a vu arriver ma demande de perm me l’a refusé en me disant qu’il savait parfaitement que je voulais aller à Berlin et que c’était hors de question. Du coup j’ai jamais mis les pieds derrière le rideau de fer.

      79 de toute façon j’étais trop petiot pour ce genre de chose :)?. N’empêche j’suis jaloux.

      Mes parents ont été en Russie et dans plusieurs pays des blocs de l’est en 65. Ils m’ont toujours dit que Prague c’était vraiment très différent du reste du bloc de l’est. Certes le printemps de 68 se faisait déjà bien sentir à ce moment là.

    • Alors c’est simple. Tu vas marcher en forêt le temps de trouver un bâton suffisamment long et pas trop épais pour le tenir bien en main.

      Ensuite tu trouves une bonne paire de grolles dans lesquelles tu es confortable.

      Après c’est simple, tu mets un pied devant l’autre et tu recommences.

      ps: Brûle les carton.

  3. Je viens de vendre un beau livre sur Prague (Prag, Karel Plika, Artia, 1961)

    Mais c’est parce que je l’avais en double, sinon il serait resté chez moi.

    Et moi, irai-je un jour à Prague…

    • bah il suffit de prendre un train ou un bus et en une petite nuit tu y es.

      c’est une des villes que j’aime le mieux avec Venise, Alep et Mexico

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s