31 — Chachani

Le Chachani

Depuis le sommet du Chachani – le Misti au deuxième plan.

Tes pas t’ont porté jusqu’à 6000 m, il ne reste que 75 ridicules petits mètres à grimper. Bien que le sommet soit à portée de main, ni ton corps ni la montagne ne sont prêts à t’aider. La montagne se veut verticale. Ton corps rejette l’effort de chaque foulée, exige cet oxygène que tu ne peux lui offrir. Ton cœur bat à rompre, chaque pose (si fréquente) lui offre un répit. Ton regard en profite pour s’étonner encore de ces paysages minéraux.

Tu laisses ton esprit vagabonder sur les heures précédentes. Ce voyage à tombeau-ouvert depuis Arequipa, cette mise en jambe pour arriver au camp de base à 5200 m. Monter la tente, boire, avaler un morceau. Après, s’asseoir ou marcher, mais surtout regarder, découvrir ce paysage où n’apparaît pas un seul arbre, une seule herbe jusqu’à l’horizon. Suivre la course des ombres qui s’allongent sur la montagne, finissent par l’engloutir.

Commence le temps du vent qui, dévalant le volcan, accompagne, impose l’arrivée du froid, un froid dur, mordant, instantané comme la nuit sur l’équateur si proche. Il reste la tente, le duvet pour se réchauffer. Inutile d’espérer dormir : geler ou respirer est un impossible dilemme. Par chance le nuit est courte, à 3 heures tu dois te mettre en route.

La lune t’éclaire, tu passes un col, Arequipa se dévoile, plaque de lumière dans un océan d’obscurité. L’aurore s’installe, la lumière chante, invente ombres et couleurs, toi, tu souffres. Des processionnaires, étranges moines sculptés par le vent dans les rares névés, t’accompagnent.

Tu repars, tu arrives, ça y est, tu y es ! Tu veux crier, tu veux sauter, impossible ! Vers l’ouest, sur l’horizon, une fine ligne bleue marine : le Pacifique. Tout autour, des pics, des vallées, des pierres, le ciel, des couleurs impossibles, des brumes sans eau, beauté envoûtante, féroce. Se sentir un bref instant immortel ! Mais, il faut déjà redescendre ; les muscles hurlent

Buenos Aires – 12 septembre 2013

Publicités

2 réflexions sur “31 — Chachani

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s